rando des moulins-Mouilleron En Pareds- 27 janvier 2008

Publié le 29 Janvier 2008

Après plus d’un mois d’interruption, en ce dimanche 27 janvier, c’est la reprise des randonnées en Vendée.
Les températures sont fraîches mais le soleil bien présent laisse présager une belle matinée de VTT. Comme souvent, Christophe, Patoche et Stéphane sont les premiers arrivés puis Mathieu, Eric et Clautilde.

Après un repos forcé des quelques semaines, Xavier fait son grand retour. Seul problème, pendant ce court arrêt il semblerait qu’il ait oublié que les cales de chaussures ont un sens ! Et oui, quand elles sont mises à l’envers ça ne clips pas. La rando débute donc par un démontage puis remontage des cales.
gpe-blog.JPG

chaussure-xav--blog.JPG
Démontage et remontage des cales avant le départ!

xav-clau-eric-blog.JPG

 

Une fois ce problème résolu, nous pouvons vraiment commencer la rando…enfin presque. Le sort s’acharne sur nous ce matin ! Mes vitesses et celle de Xavier (encore lui !) ne passent pas. Pour descendre les vitesses il faut utiliser une technique pas très pratique : lever la roue arrière. Le choc produit en retombant sur le sol permet de passer la vitesse. Ensuite, la mécanique se réchauffant, les vitesses se passent normalement.

Sur cette rando, il y a de quoi se faire plaisir : les collines de Mouilleron et Cheffois regorgent de sentiers et de beaux passages dans les bois.

Seule fausse note : le fléchage. Dans le bourg de Cheffois , la flèche du petit circuit est à gauche et celle pour les autres circuits est en face mais reculée de quelques mètres et dans une légère courbe . Résultat, nous sommes nombreux à l’avoir raté et à être retourné sur Mouilleron plus tôt que prévu . Heureusement certains, dont Mathieu , connaissent bien le coin et nous redirigent vers le bon circuit. Retour à Cheffois par la route pour retrouver la fameuse séparation dans le bourg de Cheffois. Là nous pouvons reprendre le circuit de rando.
Sinon rien à dire, ravitos corrects, circuit agréable,pas de passages épineux ou l’on risque de crever les pneus, peu de boue. A l’arrivée, les grillades permettent de se refaire des forces sous le soleil.

Rédigé par Linda

Publié dans #randonnées

Repost 0
Commenter cet article